Passer au contenu
Lire en commun

Aide aux sinistrés des inondations à Gatineau

Publié : 2017-05-09

Aide aux sinistrés des inondations à Gatineau. Aide aux sinistrés des inondations à Gatineau

La STO se mobilise et lance un appel à la générosité de la clientèle

La Société de transport de l'Outaouais (STO) fait appel à la générosité des usagers en les invitant à verser un don en argent dans les boîtes de perception de ses autobus pendant les jours de gratuité sur le réseau.  L'argent amassé sera versé à la Croix-Rouge pour aider les sinistrés des inondations printanières à Gatineau.

« Chaque geste de générosité compte en cette difficile période », a déclaré le président de la STO, Gilles Carpentier. « C'est une façon pour la STO et la clientèle de participer à l'élan de solidarité régionale que l'on vit actuellement en appuyant les citoyens qui sont sévèrement touchés par la crue des eaux. Les besoins sont grands », a expliqué le président.  Les dons seront versés au Fonds d'aide aux sinistrés des inondations mis en place par la Croix-Rouge.

Par ailleurs, en raison de la situation exceptionnelle vécue par de nombreux résidants victimes des inondations, la STO met à la disposition des sinistrés 200 cartes à puce « mesure d'urgence » non personnalisées afin de leur permettre de se déplacer sur le réseau tout au long du mois de mai. Ces cartes, qui sont également acceptées sur le réseau d'OC Transpo, sont distribuées par la Croix-Rouge.

Transport en commun encore gratuit

Rappelons que le transport en commun est actuellement gratuit et ce, jusqu'à nouvel ordre, pour encourager les citoyens à se déplacer en autobus afin de contribuer à alléger le réseau routier. Cette invitation à choisir le transport en commun ou encore à covoiturer est particulièrement de mise avec la reprise demain des activités normales dans la région.

- 30 -

©

2012 Société de transport de l'Outaouais. Tous droits réservés. Les informations et données qui apparaissent sur ce site ne peuvent être utilisées à des fins commerciales ou lucratives sans autorisation de la STO.