Passer au contenu

Nouveau Centre d'entretien et d'exploitation

Le garage actuel de la Société de transport de l'Outaouais (STO) avait excédé sa capacité. La construction d'un nouveau centre de transport à l'est de la ville est donc devenue importante pour assurer notre performance, livrer à notre clientèle au quotidien un service de qualité, et poursuivre notre croissance.

Bien que le nouveau Centre d'entretien et d'exploitation soit en opération dès janvier 2017, son accès est strictement réservé au personnel autorisé. Comme son nom l'indique, c'est un centre d'entretien et d'exploitation et non, un Point de service pour les usagers. Ceci dit, gardez vos antennes ouvertes puisque la population de Gatineau sera invitée à une journée « portes ouvertes » au printemps 2017 permettant ainsi, aux personnes intéressées de visiter le nouveau bâtiment et de rencontrer l'équipe sur place!

Les caractéristiques du nouveau Centre d'entretien et d'exploitation

  • Un bâtiment d'une hauteur de deux étages, d'une superficie totale de 25 618 mètres carrés;
  • Un stationnement intérieur d'une superficie de 10 000 mètres carrés, permettant d'abriter 192 autobus réguliers (12 mètres ou 40 pieds) ou 128 autobus articulés (18 mètres ou 60 pieds);
  • Les véhicules étant entreposés à l'intérieur du bâtiment, les travaux  de réparation, d'entretien et de gestion du centre s'en trouveront facilités;
  • La capacité du garage est établie pour combler la demande au courant des 20 prochaines années. Le bâtiment a été conçu de façon à faciliter un agrandissement futur pour une cinquantaine d'autobus additionnels amenant ainsi la durée de vie du centre de transport à 60 ans.

C'est en présence de la députée de Gatineau, ministre de la Justice et ministre responsable de la région de l'Outaouais, Mme Stéphanie Vallée, accompagnée de M. Marc Carrière, député de Chapleau, Mme Maryse Gaudreault, députée de Hull, M. André Fortin, député de Pontiac, et du maire de Gatineau, M. Maxime Pednaud-Jobin, que la Société de transport de l'Outaouais (STO) a inauguré le 21 novembre 2016 son nouveau Centre d'entretien et d'exploitation au nom du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, M. Laurent Lessard.

Cet emplacement apporte plusieurs avantages :

  • Il assure une meilleure répartition des véhicules sur l'ensemble du territoire couvert par la STO;
  • Il permet de renforcer les services en transport collectif offerts dans l'est de la ville de Gatineau;
  • Il offre une proximité au corridor du Rapibus pour optimiser l'exploitation et faciliter la gestion en fonction de l'utilisation des autobus articulés;
  • Il engendre des économies d'exploitation par la réduction des distances improductives dans le réseau d'autobus.

Une construction certifiée LEED

Le bâtiment qui abrite le nouveau Centre d'entretien et d'exploitation est érigé sur la base des principes de réduction de l'empreinte écologique en minimisant les impacts environnementaux et en tenant compte de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Les critères LEED-NC de niveau « certifié » ont été considérés dans le cadre de la planification et de la réalisation du projet et comportent plusieurs éléments.

Un aménagement écologique adapté au site

  • Choix judicieux du site sur le territoire de la ville de Gatineau permettant de réduire le kilométrage parcouru par les autobus;
  • Présence de 8 bornes de recharge pour les voitures électriques, d'un stationnement pour bicyclettes et de vestiaires;
  • Aménagement du site afin de protéger les habitats, maximiser les espaces verts, réduire les îlots de chaleur (toiture blanche).

Une gestion efficace de l'eau

  • En minimisant la quantité d'eau renvoyée dans le système pluvial (contrôle de la qualité et de la quantité d'eau);
  • En récupérant et en réutilisant l'eau du lave-autobus;
  • Aménagement paysager économique en utilisation d'eau.

Un rendement éco énergétique et une réduction des GES

  • Par l'aménagement d'espaces verts et boisés contribuant à sa mise en valeur et à la réduction des îlots de chaleur;
  • En utilisant des matériaux pour le toit à haute émissivité (une toiture blanche absorbant moins de chaleur).

Un système de chauffage à haut rendement énergétique

  • En réduisant d'au moins 25 % la consommation de gaz pour le chauffage  et  d'électricité, engendrant une réduction de 25 % des frais.

Des matériaux et de ressources durables et régionales

  • Par l'utilisation de matériaux à longue durée de vie (50 ans);
  • Saine gestion des déchets durant la construction du bâtiment.

Des espaces de travail intérieurs de qualité

  • Très haute capacité d'évacuation des émissions des véhicules;
  • Matériaux à faible émission pour les peintures, les enduits, les revêtements de sol, les adhésifs et contrôle des sources intérieures d'émissions chimiques et de polluants.

Concrètement, quels sont les avantages pour les usagers?

Le nouveau Centre d'entretien et d'exploitation vient optimiser la qualité du service à la clientèle qui se répercute, au quotidien, pour l'usager en lui apportant plusieurs améliorations :

  • Davantage de baies de réparation signifient un retour plus rapide des autobus sur le réseau après un bris ou un accident;
  • L'entreposage intérieur des autobus par grand froid signifie une diminution significative du risque de retard occasionné par des bris ou à l'incapacité de faire démarrer les véhicules en raison de températures extrême;
  • Un meilleur temps de réponse sur la route en raison d'une diminution du kilométrage à parcourir pour se rendre à certains endroits de la ville;
  • Une diminution de l'improductivité, soit la distance à parcourir sans passager pour retourner au garage après leur service;
  • Une augmentation à la population de l'offre en transport en commun.

Quels sont les bienfaits pour l'environnement?

  • Une contribution notable à la réduction des émissions de gaz à effet de serre en réduisant la distance parcourue pour le retour au garage en fin de service;
  • Une alternative valable et concurrentielle à l'automobile;
  • Une diminution de l'impact environnemental grâce à la construction d'un centre répondant aux critères LEED;
  • Une localisation sans impact sur le milieu naturel et encourageant l'utilisation de friches industrielles.

Pourquoi construire un 2e garage?

Depuis les 15 dernières années, la STO vit une hausse significative de son achalandage, passant de 10,8 millions de passages par année en 1994 à plus de 20 millions en 2015. Cette demande grandissante en transport en commun a entraîné l'augmentation du parc d'autobus, passant de 186 véhicules à plus de 305 aujourd'hui, incluant les 61 autobus articulés de 60 pieds qui exigent plus d'espace que les autobus conventionnel qui mesurent 40 pieds. Datant de 1977, le garage situé au 111, rue Jean-Proulx a atteint sa pleine capacité ce qui entraînait l'entreposage extérieur de plus de 80 autobus.

De plus, la superficie destinée aux différentes aires de travail pour des travaux d'entretien et de maintenance des véhicules ne répondait plus aux besoins. De nombreuses difficultés en découlaient.

Difficultés au quotidien

  • L'impossibilité de réussir à laver et à ravitailler à tous les jours, tous les autobus (plein d'essence, lave-glace, vérification de l'huile, etc.);
  • Un manque d'espaces de stationnement pour l'entretien régulier;
  • Un entrepôt de pièces utilisé à sa pleine capacité;
  • Des difficultés à abriter les nouvelles acquisitions d'autobus articulés de plus grande capacité;
  • Un déplacement successif des véhicules (intérieur-extérieur-intérieur) pour accéder aux services d'entretien mécaniques et spécialisés;
  • Des espaces de travail trop courts pour les autobus articulés.

Difficultés lors de grand froid

  • L'entreposage extérieur des véhicules lors d'épisodes de très grand froid en hiver et, de pluie verglaçante apporte son lot de problèmes. En plus des autobus qui ne démarrent pas, on assiste à une augmentation des risques de bris mécaniques, de gel du carburant et de retard sur le réseau. Cette situation entraîne également une diminution de la durée de vie des autobus et réduit les possibilités de remise en service;
  • Une perte d'efficacité énergétique et une augmentation des coûts de chauffage par l'accès répété aux portes du garage;
  • Pour des raisons de sécurité sur la route, les toits des autobus doivent être déneigés, entraînant des coûts;
  • Le déneigement de la cour est devenu difficile et demande davantage de temps en raison de la présence des autobus;
  • Puisque les autobus occupent tout l'espace extérieur, la STO doit louer un terrain adjacent pour y entreposer la neige en hiver, ce qui entraîne de nouveaux coûts;
  • L'hiver, lorsque les autobus entreposés au froid sont lavés, il se forme une accumulation de glace qui entraîne des problèmes d'ouverture des portes;
  • Lorsqu'un autobus de l'extérieur est déplacé à l'intérieur, les vitres s'embuent instantanément dû au choc thermique (froid au chaud). Après quoi, la ventilation des vitres devient nécessaire et demande du temps afin de pouvoir effectuer tout autre déplacement de l'autobus de manière sécuritaire.

Difficultés lors de périodes de canicule

  • L'été, lors de périodes de canicule, il faut prévoir un temps plus long pour climatiser l'habitacle, ce qui entraîne une plus grande consommation de carburant.

Les études ont démontré un manque de disponibilité de 4 000 mètres carrés au garage de la rue Jean-Proulx pour répondre adéquatement aux besoins actuels et futurs. La construction d'un nouveau centre de transport en commun est la solution optimale qui a été retenue par la STO.

Avec la mise en service du nouveau Centre d'entretien et d'exploitation, les activités du garage du Centre administratif Antoine-Grégoire seront réduites en respectant leur capacité optimale de gestion et d'opération pour y accueillir environ 160 autobus, dont 15 articulés.

En plus des nombreuses difficultés d'opérations identifiées plus haut, d'autres facteurs viennent également justifier la construction du centre de transport en commun.

  • Pour offrir les espaces intérieurs nécessaires pour abriter l'ensemble du parc de véhicules selon les besoins actuels et futurs;
  • Pour fournir les installations et les équipements nécessaires visant à faciliter les opérations liées aux diverses activités d'entretien des véhicules par l'aménagement de baies d'entretien fonctionnelles, de dimension appropriée pour les autobus articulés et en nombre suffisant;
  • Pour améliorer et gérer adéquatement la productivité opérationnelle des activités et des services de la STO;
  • Pour disposer d'installations prêtes à accueillir des solutions technologiques novatrices;
  • Pour améliorer la répartition sur le territoire des autobus pour le Rapibus, engendrant par le fait même des économies liées au déplacement de ces véhicules vers leur lieu de desserte.

Localisation du nouveau Centre d'entretien et d'exploitation

Le nouveau Centre d'entretien et d'exploitation est situé dans le secteur Gatineau au 708, boulevard des Affaires, soit au nord de l'autoroute 50, à mi-chemin entre le boulevard Labrosse et la montée Paiement (voisin de l'ancien magasin Zellers).

Bien que le nouveau Centre d'entretien et d'exploitation soit en opération dès janvier 2017, son accès est strictement réservé au personnel autorisé. Comme son nom l'indique, c'est un centre d'entretien et d'exploitation et non, un Point de service pour les usagers. Ceci dit, gardez vos antennes ouvertes puisque la population de Gatineau sera invitée à une journée « portes ouvertes » au printemps 2017 permettant ainsi, aux personnes intéressées de visiter le nouveau bâtiment et de rencontrer l'équipe sur place!

Échéancier de construction et enveloppe budgétaire

La construction du Centre de transport a débuté à la mi-mai 2015 et s'est terminée en novembre 2016. Sa mise en opération est fixée pour janvier 2017.

Une enveloppe budgétaire de 75 millions $ a été prévue pour la construction du garage. Ce projet bénéficie d'une subvention du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification à hauteur de 75 %, en vertu du Programme d'aide gouvernementale au transport collectif des personnes-subventions aux immobilisations (PAGTCP).

Le contrat de construction de ce projet a été octroyé à la firme gatinoise, Boless Inc., au montant de 51 140 880 $ (taxes incluses), à la suite d'un appel d'offres public.

©

2012 Société de transport de l'Outaouais. Tous droits réservés. Les informations et données qui apparaissent sur ce site ne peuvent être utilisées à des fins commerciales ou lucratives sans autorisation de la STO.


0